AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Siate i benvenuti a Genova.
Le week-end s'annonce pluvieux, mais le soleil revient en force dès mardi, sans oublier que les températures sont comprises entre 12° et 20°
Le recensement vient d'être fait, pleins d'avatars libres ! Rejoignez nous et soyez actif !!

Partagez | 
 

 Je ne suis ni la proie, ni le carnivore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 26
Messaggi : 831
Quartiere : Quarto dei Mille
Impiego : Mannequin


Foglio di Personaggio
Ti amo: Roméo ? Lucas ♥♥
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Clara L. Weber !

MessageSujet: Je ne suis ni la proie, ni le carnivore   Mer 3 Nov - 0:27

    Être la proie ou le prédateur ? Voilà un sujet sur lequel j'en connais un rayon. Pourquoi ? Et bien lorsque j'avais 16 ans un détraquer m'a comment dire... traqué ! Heureusement qu'à cette époque j'étais jeune et naïve et que surtout l'on ne pouvait pas m'atteindre... Enfin presque pas m'atteindre. Il avait essayé de me violer. Il voulait que je lui appartienne et Michelangelo s'était de suite proposé pour m'aider. Il avait jouer mon petit ami durant quelques mois et je dois dire que depuis cet épisode nous sommes restés très très proche l'un de l'autre. Il est mon meilleur ami et je sais que je pourrais toujours compter sur lui. Alors c'est tout naturellement que je l'ai appelé ce matin là. Bien entendu, vu l'heure matinale, je suis tombée sur son répondeur où je laissais le message suivant : Michele j'ai besoin de ton aide encore une fois. On peut se voir dans la matinée au Port de Sampierdarena ? Je t'attendrai sur la jetée, bacci.

    J'avais mis une simple robe droite jaune canari et des talons noirs. La classe dans toute sa splendeur en somme. Une fois arrivée sur place, j'allais directement m'assoir sur le bord de la jetée. Cela faisait un très long moment que nous n'avions pas discuter Michele et moi. D'ailleurs je crois que la dernière fois où l'on s'est vu, c'est quand j'ai fait semblant de le draguer pour faire enrager cette chère Olimpia. On avait drôlement rit, alors qu'elle n'avait pas du tout apprécié. D'ailleurs, je me demande bien où ils en sont tous les deux. Peut être que je pourrais parler de CE sujet là et éviter le sujet Lucas Silvola. A moins que mon ami ait des informations que je n'ai pas de mon côté alors là je veux bien parler de mes problèmes. Machinalement, je me tourne pour regarder s'il arrive et je le vois. Il est aussi beau qu'un Apollon Grec mais aussi coureur de jupon. Une fille sur la jetée le dévore des yeux. J'aime joué alors on va jouer un tout petit. Je marche vers Michele et le prend dans mes bras en lui disant :

    Merci d'être là, je ne sais plus quoi faire... Et voilà l'aveu de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 29/06/2010

La tua età : 27
Messaggi : 128

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio:
Mode RP: OUI

Hey mais c'est Michelangelo L. Armani !

MessageSujet: Re: Je ne suis ni la proie, ni le carnivore   Sam 6 Nov - 21:11

    Michelangelo avait précu de faire la grasse matinée aujourd'hui, estimant que de toute manière rien n'exigeait de lui qu'il se lève tôt. En ce moment il était assez affecté par tout ce qui s'était passé avec Olimpia, et il avait encore beaucoup de choses en travers de la gorge. Du coup, il avait décrété ne pas vouloir sortir et se focaliser sur ses cours. Et puis, assez tôt, son portable avait sonné. Il dormait encore jusqu'à ce moment là, et sur le coup il se mit à grogner et laissa ce dernier sonner sans y répondre. Si c'était important, la personne laisserait un message de toute façon. Il tenta de se rendormir, mais cette fois une légère sonnerie lui fit comprendre qu'un message vocale l'attendai. Tiraillé par l'envie de dire "va te faire foutre" et la curiosité, le beau blond attrapa le téléphone et écouta sa messagerie. Et là, à l'entente de la voix de Clara, il se redressa sur son lit, fronça les sourcils et en deux secondes se leva pour aller se préparer. Oui, Clara était l'une des rares personnes dans sa vie pour qui il n'hésitait absolument pas à se lever. Il se dirigea vers la salle de bain et prit une bonne douche, puis s'habilla d'une chemise blanche et d'un jean délavé. Il mis un peu de parfum, se lava les dents et décida que le rasage attendrait bien le lendemain. Il attrapa ses clés et ses lunettes et partit de chez lui sans même avaler quoi que ce soit. Il ne savait absolument pas ce dont Clara avait besoin, mais ça semblait sérieux. Il arriva très rapidement au port, et effectivement une jeune fille le dévora des yeux. Il la regarda avec ce sourire charmeur que tout le monde connaît, mais n'envisageait absolument pas de l'aborder, n'ayant pas tellement le temps pour ce genre de futilités. C'est alors qu'apparut Clara dans son champ de vision, et il souria en voyant sa robe. Beaucoup n'aurait pas pu porter ce genre de vêtement de part sa couleur, et elle ça lui allait très bien. Il n'eut pas le temps dedire quoi que ce soit qu'elle se retrouvait déjà dans ses bras. Il ressera leur étreinte instinctivement et la fille qui deux secondes avant le regardait partie déçue. Michel' embrassa son amie sur la joue et la regarda dans les yeux.

    -Qu'est-ce qui s'est passé ma belle?

    Michelangelo était inquiet pour elle et ça se voyait. Il avait toujours été protecteur envers elle, et il la considérait comme sa propre soeur. Elle le savait très bien, et pouvait lui demander tout et n'importe quoi. Depuis leur rencontre et surtout avec l'histoire du gars flippant qui voulait la violer, Michelangelo s'était juré que jamais il ne lui arriverait quoi que ce soit. Le bel appolon gardait la jeune femme dans ses bras, peut être avait-elle besoin de ça, et lui voulait lui montrer qu'elle pouvait compter sur lui quelle que soit la situation. Il se mordit la lèvre inférieure et ajouta:

    -Alors, dis moi en quoi je peux t'être utile!

    Il ne savait pas si il arriverait à être à la hauteur de ses éspérances, mais il se doutait que si elle faisait appel à lui c'est qu'elle estimait qu'il était apte à remplir sa "tâche" de meilleur ami de la meilleure manière possible. Michelangelo se demandait si son amie n'avait pas quelques problèmes de couple, mais il ne pouvait absolument pas en être sûr pour l'instant puisqu'il n'avait pas vu Lucas depuis quelques temps maintenant, il avait été trop focalisé par son propre problème avec Olimpia pour voir que les autres avaient les leurs..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je ne suis ni la proie, ni le carnivore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita :: Genova :: Sampierdarena :: Il porto-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com