AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Siate i benvenuti a Genova.
Le week-end s'annonce pluvieux, mais le soleil revient en force dès mardi, sans oublier que les températures sont comprises entre 12° et 20°
Le recensement vient d'être fait, pleins d'avatars libres ! Rejoignez nous et soyez actif !!

Partagez | 
 

 Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarData di iscrizione : 19/10/2010

La tua età : 24
Messaggi : 34
Quartiere : Albaro.

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Ludmilla P. Del Silva !

MessageSujet: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 18:22


« She's like a rainbow, coming, colors in the air
Oh, everywhere, she comes in colors »

Ludmilla Perséphone DEL SILVA





© elow



    Notre Histoire fait ce que nous sommes...
    « Le plus grand secret des hommes réside en chacune de ces âmes, ma Milla. Conserve cette flamme en toi, qu’elle brûle d’amour et de vie pour toujours. »

    À vouloir survivre et faire sa place dans le monde, la famille Del Silva s’est laissée aveugler par sa gloire et les cœurs sont devenus de pierre. Une famille aisée et prospère, dont la plupart de ses membres ont connu leur célébrité. Seulement, la prospérité est un doux enfer, elle fait qu’on s’oubli, révèle nos vices et notre orgueil, apporte avec elle une ivresse à laquelle les hommes inférieurs ne résistent jamais. C’est dans cet univers que Ludmilla est née il y a cela une vingtaine d’années. Douce enfant dans un monde de mensonges, enfant d’un avocat de renommé et d’une descendante de la bourgeoisie française, elle est la lumière dans l’obscure famille. Car bien qu’en apparence, elle semble être le noyau du bonheur et du bien-être, il faut toujours se méfier de ce que nous renvoie le miroir du monde. Les Del Silva n’échappent pas aux apparences trompeuses, chacun de ses membres ont tous été aveuglé par leur soif de richesse et de bien paraître. Ludmilla grandit dans l’ambiance des secrets de sa famille, des trahisons et des liaisons secrètes. Petite fille modèle et sage, elle apprit à connaître le monde dans les valises de son père. Bien que son lieu de naissance et de vie se trouve être en Italie, par le biais de la renommée et du travail de son père, elle et ses parents voyagèrent à travers le monde. Dans sa jeunesse, la jolie Milla était le trésor de ses parents, aimée, chérie et protégée plus qu’il n’en fallait. Le moindre de ses souhaits étaient exaucés matériellement, elle ne manqua de rien. Comme tout enfant de famille aisée, à exceptions près, l’argent aurait pu lui monter à la tête, tout portait à croire qu’elle deviendrait comme ces enfants pourris gâtés dont les parents cèdent aux moindres caprices. Seulement, il y avait Mme Del Silva. Aurore, épouse du dernier descendant de la famille italienne, était le début de la renaissance, le contraste avec son mari. Douce et aimante, elle vivait de créativité et était surnommée la Bohème par la famille. On l’admirait, elle était la première étrangère à intégrer la famille, aussi était-elle la première à entrer dans les mystères des Del Silva. Sa pureté, elle fit tout pour la transmettre à sa fille unique, la protégeant à sa manière.

    Ludmilla connut la meilleure éducation possible, intégrant des écoles prestigieuses, en aucun cas elle ne devait entacher l’image de sa famille. Sa place unique pour ses parents changea au cours de sa dixième année d’existence, lorsque sa mère donna naissance à un petit garçon. Évidemment, en tant que nourrisson, Ennio Del Silva attira toute l’attention, détournant les regards portés sur sa sœur aînée. Cependant, il n’y eu aucune jalousie de la part de Ludmilla, seulement de l’admiration pour cette petite chose rose, ainsi qu’une touche de pitié pour ce nouvel être qui –bientôt- connaîtrait les faux semblants de sa famille. De l'amour, oui, mais beaucoup de responsabilité pour l'aînée des Del Silva. Entretenir la belle illusion de la famille, faire face à tout problème, avoir du caractère sans paraître vulgaire, décalée. Et, pourtant. Pourtant, Milla faisait tâche. Trop douce, trop gentille, trop sereine. Son insouciance semblait inviolable, imbrisable, brûlante comme le feu. Douce enfant s'était enfermée, petit à petit, dans son cocon idyllique, sans que ses parents ne s'en rendent réellement compte, et elle chavirait, doucement, vers le néant de ses propres mirages. Elle avait fait de son monde un ilôt de silence, elle était devenue le robot-enfant-parfait que son père avait toujours souhaité, que ses grands-parents et autres membres idolâtraient. Néanmoins, persistait une vie sous sa carapace, une flamme comme le disait sa mère, un feu ardent qu'elle ne devait pas laisser s'éteindre. Ainsi, bien que repliée sur elle-même, elle s'abandonna dans son propre monde, mais laissa Aurore et Ennio le découvrir. Son jardin d'Eden, elle le partagea avec sa génitrice et son frère. Il y avait bien plus que les mots, il y avait les gestes. À l'école, Ludmilla était à la fois respectée par son nom et devenue la risée de tous par son attitude. Elle ne parlait plus, jugeant de son jeune âge que les mots étaient bien inutiles. Alors, elle se tourna vers sa propre utopie, l'unique chose qui pouvait lui permettre d'échapper à la pression familiale : l'art. Son jardin d'Eden, c'était le dessin. Et c'était à travers lui qu'elle transmettait son amour à ses proches.

    Le silence idyllique de Ludmilla s'écroula trois ans plus tard, suite à un drame familial. Âgée seulement de treize ans, la dure réalité de la vie lui fut projetée à la figure tel un torrent d'eau glacée. Elle avait fuit le monde, la réalité, les mensonges et les apparences. Or, lorsqu'on lui annonça le décès de Mme & Fils Del Silva, elle n'eut d'autre choix que d'ouvrir les yeux. Un accident. Un stupide accident de voiture au coeur de Florence. Elle venait de perdre ses deux atouts, une part de sa vie, elle venait de perdre à la fois sa mère et son petit frère de trois ans seulement. Une pauvre tragédie. Suite à ces évènements, tout se chamboula très vite dans la vie de Ludmilla. Elle et son père emménagèrent à Gênes, ce fut le début de la fin. Mr Del Silva changea de comportement, son boulot devient bien plus primordial que sa propre vie, que celle de sa fille. Il s'oublia lui-même, délaissa sa progéniture. Pire, il se mit à la haïr, en quelque sorte. Il ne lui adressa plus un mot, leurs conversations rarissimes se transformaient en engueulades. Et la fatalité débarqua, il se mit à rejeter le décès de sa femme et de son fils, il remit leur mort sur le dos de Milla. Pourquoi était-elle encore là pour lui rappeler ceux qu'il avait perdu ? Pourquoi ressemblait-elle tant à Aurore, pourquoi avait-elle les mêmes traits que le petit Ennio ? Autant bien continuer la pièce, Ludmilla aussi changea. Son caractère évolua, sa carapace se modela, et les conneries commencèrent. Jolie Milla en voulait à son père, au monde, aux secrets de sa famille. Elle grandit d'un coup, bien qu'elle était déjà bien mûre pour son âge. Elle s'affirma auprès des autres, ne se laissa plus marcher sur les pieds et le respect qu'elle procurait autrefois s'étendait pour elle-même à présent. Elle gagna une certaine popularité sans que cela lui monte à la tête, elle avait changeait certes, mais rester d'un certain côté la même. Son paradis s'était écroulé, elle ne vivait que grâce à l'argent de son père. Du moins, jusqu'à une certaine époque de ses dix-sept. Jusqu'à sa rencontre avec le mystérieux et ténébreux Léandre. Son doux Léo, une histoire bien compliquée qui ne cessa de s'intensifier jusqu'à aujourd'hui, trois ans plus tard.



    Notre caractère choisit nos amis !
    « Dis-moi qu’tu m’aimes, rien qu’une fois. »

    Lorsque la belle Milla a une idée en tête, il est bien difficile de la lui ôter. Têtue, acharnée et déterminée, essayez de lui faire changer d’avis et c’est un mur sur lequel vous vous heurterez. La demoiselle est prête à tout pour arriver à ses fins, sa détermination n’a d’égal que sa volonté de vivre, et cette part de sa personnalité lui vient de tous les membres de sa famille. Seulement, de sa famille, il arrive qu’on n’hérite pas que des bonnes choses mais aussi les mauvaises. Ludmilla est, certes, une jeune femme adorable avec le cœur sur la main, elle est toutefois un tantinet manipulatrice. Car, oui, pour parvenir à ses fins, il faut savoir être la plus curieuse, la plus débrouillarde et la plus apte à faire face à toute situation. À vouloir suivre ses ambitions jusqu’au bout, l’italienne est aussi imprévisible qu’impulsive. Naturellement, elle sait se ressaisir, mais il n’est pas rare qu’elle en déconcerte plus un par ses quelques sautes d’humeur ou ses changements immédiats d’envies ou d’idées. En effet, Ludmilla est ce genre de personne qui cherche à se démarquer tout en restant dans la masse, à la fois jour et nuit, à la fois soleil et pluie. Non seulement elle est imprévisible, quitte à parfois paraître incompréhensible pour toute autre personne excepté elle-même (heureusement, d’ailleurs, qu’elle se comprenne), mais est en plus assez contradictoire. Il n’est pas rare de voir sa chambre – extrêmement – en bordel, elle est pourtant une personne manique, eh oui. De même, en apparence elle peut paraître parfois assez superficielle ou gamine par quelques unes de ses attitudes, Milla est en réalité bien, voire trop, mâture. Ainsi, les agissements des uns peuvent l’énerver alors que dans la minute qui suivra, elle agira comme eux. Sa maturité d’esprit qu’elle a acquiert très jeune par ses expériences et la pression de sa famille, lui a valu d’autant plus d’être une jeune femme intelligente et ambitieuse. C’est ainsi, Ludmilla est une joie de vivre incarnée, toujours optimiste. Même triste, déprimée, en colère, elle a toujours son petit bonheur qui, au fond, fait qu’elle n’est pas vraiment malheureuse. De son passé, elle a bien évidemment gardé une certaine carapace mais n’est plus la petite fille timide et silencieuse d’autant dont tout le monde se moquait. Ludmilla a changé du tout au tout, elle possède maintenant cette âme revêche, ce côté rebelle d’insoumise et de joueuse. Suite à des perturbations familiale et émotionnelle au décès de ses proches, elle s’attira tous les ennuis possibles et inimaginables, se noyant dans l’alcool et la drogue. Tout aurait porté à croire qu’elle finirait sur le trottoir, à l’hôpital ou avec un casier judiciaire. Pourtant, la Milla à la volonté de faire s’en est sortie au bout de quelques années, s’est assagie à nouveau sans pourtant effacer totalement ses prises de risques et son attitude de fêtarde. Cependant, n’allez pas croire qu’elle aussi forte qu’elle ne le montre. Oui, elle l’est, tout son être dégage une force tirée de sa motivation quotidienne, mais au fond, très peu connaisse sa carapace fragilisée. Elle a beau gardé ses sentiments pour elle, elle n’en reste pas moins une humaine avec ses qualités et ses défauts, avec ses forces et ses faiblesses. Les apparences sont trompeuses, telles des miroirs à double face, il est toujours utile de regarder de l’autre côté pour apercevoir la face cachée qui se fissure, doucement. Ludmilla, un bel ange rebelle, est aussi sensible et romantique. Elle n’a que faire de l’argent, elle veut seulement de l’amour. De l’affection, des bonnes paroles. Toujours à l’écoute, elle a, aussi, beaucoup d’amour à revendre, à mériter évidemment.

    Depuis sa tendre enfance, Ludmilla a développé un côté artistique et excelle dans le dessin, bien qu’elle ait quelque peu délaissé. Depuis quelques temps, elle s’est mise à développer des qualités pour la musique. Touchant à tous les instruments qui lui passent sous la main, elle est douée pour le piano – en hommage à sa mère, une très bonne pianiste qui aurait souhaité transmettre son art à sa fille – et la guitare – l’instrument qui attire, faut dire, la plupart des jeunes. Sans compter le fait qu’elle commence à se débrouiller à la batterie, il lui fallait bien trouver un moyen d’expulser tout son punch. Milla adore la littérature, lit beaucoup, enrichie ainsi son imagination déjà bien débordant et sa culture, elle reste ainsi fidèle aux Del Silva. Elle est beaucoup moins friande de technologie que la norme mais son baladeur et son portable lui restent indispensable. Sportive, elle adore faire du jogging dans un parc, voire même ailleurs. Elle est aussi friande des potins, comme toute demoiselle qui se respecte. Mais il reste une chose qu’il est bon de savoir mais que personne ne sait (logique, of course), Ludmilla a horreur de sa famille, de l’image que donne les Del Silva et de tous leurs secrets. De ce fait, elle déteste les fausses apparences, les mesquineries, tout ce monde de mensonges. Il s’agit là d’attraits particuliers de sa famille qu’elle a toujours cherché à fuir.

    Et notre beauté nous assure un rang.
    « Tu es le mystérieux des soleils ma Milla, libre comme l’air. »

    Ludmilla est une harmonie de la beauté et de la douceur, elle est plaît aux yeux comme elle charme l’âme. Un corps svelte, atteignant seulement les soixante-deux centimètres pour son âge, elle incarne la fragilité et la douceur. Elle donne envie d’être protégée, d’être aimée. Désirs accentués par les délicats traits fin de son visage, le chocolat pétillant de ses yeux, le soyeux de ses cheveux souples. La beauté de Milla a toujours laissé sa trace, a attiré nombre de regards sur son passage, a provoqué jalousie et admiration, lui a valu de devenir populaire dans chacun de ses établissement. Or, cela ne lui est jamais monté à la tête. Le physique de la jolie italienne est un atout, elle le sait, elle parfois il lui arrive de s’en servir lorsqu’elle met en œuvre son côté manipulatrice. S’habillant comme bon lui semble, la colombe aime se rendre belle sans en faire des tonnes et, surtout, opte pour des tenues dans lesquelles elle se sent bien. Elle possède aussi une incroyable collection de robe et de bijoux, qu’elle n’hésite pas à prêter à ses amies proches. La délicatesse de Ludmilla qu’elle aspire ne peut s’oublier, son harmonie est une constante éphémère, sa douceur brûle de sa vitalité et pétille de bonheur.

    Et vous derrière votre écran...

    PRÉNOM/PSEUDO ; elow :)
    AGE ; On ne demande pas l'âge à une demoiselle :o
    Sexe ; Fille [x] - Garçon []
    PAYS ; FRANCIAAA

    COMMENT AS-TU CONNU DOLCE VITA ; En m'baladant de partenariat en partenariat.
    TON AVIS DESSUS ; (ça résume tout :p)
    FRÉQUENCE DE CONNEXION ; 5-6/7, sans pouvoir Rp tous le jours cependant.
    TON PERSONNAGE EST UN PV ; Négatif.
    AVATAR ; Nina Dobrev ♥️
    QUARTIER ; Albaro
    AVANCEMENT DE LA FICHE ; [] 0% [] 25% [] 50% [] 75% [x] 100%
    CODE DU RÈGLEMENT ;
    Spoiler:
     


Dernière édition par Ludmilla P. Del Silva le Mer 20 Oct - 19:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

Messaggi : 316
Quartiere : Pegli
Impiego : Parrucchiera


Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio: 21 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Anna G. Barattini !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 18:33

    Tout d'abord, bienvenue à toi et merci beaucoup pour ton inscription
    Si tu as des questions, n'hésite surtout pas ;)
    Par contre, ton code est faux... Relis attentivement le règlement :)

_________________






      A N N A GLORIA B A R A T T I N I !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 25/06/2010

La tua età : 26
Messaggi : 1647
Quartiere : Pegli
Impiego : Studentessa


Foglio di Personaggio
Ti amo: Gabriele ?
Età del personaggio: 22 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Olimpia D. Rivoli !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 18:37


    Bienvenue :D !
    Comme l'a dit Anna, si tu as des questions, n'hésite pas ;).
    Encore merci de ton inscription et bon courage pour ta fiche !

_________________




        Olimpia Diamante Rivoli

      Want you to make me feel like I'm the only girl in the world like I'm the only one that you'll ever love like I'm the only one who knows your heart only girl in the world ... like I'm the only one that's in command ‘cause I'm the only one who understands how to make you feel like a man

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dolcevita-genova.bbactif.com
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 25
Messaggi : 1515
Quartiere : Albaro
Impiego : Studentessa all'università


Foglio di Personaggio
Ti amo: Cesare mio amore ??
Età del personaggio: 22 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Alyssa O. Silvola !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 19:28

Ah enfiiin Nina est là :)
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Razz
Amuse-toi bien surtout ^^

_________________

TENNESSEE WILLIAMS. ♣️♣️
La solitude est un sentiment partagé par tellement de gens
que ce serait extrêmement égoïste d'éprouver sa solitude tout seul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 29/06/2010

La tua età : 27
Messaggi : 128

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio:
Mode RP: OUI

Hey mais c'est Michelangelo L. Armani !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 19:44

^Bienvenueeeeeeeeee!!! (En plus Nina quoi! )
Bon courage pour la présentation =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 19/10/2010

La tua età : 24
Messaggi : 34
Quartiere : Albaro.

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Ludmilla P. Del Silva !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 21:24

Merci à tout le monde ♥ :D
Code changé ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 25
Messaggi : 1515
Quartiere : Albaro
Impiego : Studentessa all'università


Foglio di Personaggio
Ti amo: Cesare mio amore ??
Età del personaggio: 22 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Alyssa O. Silvola !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 21:30

je valide le code :)

_________________

TENNESSEE WILLIAMS. ♣️♣️
La solitude est un sentiment partagé par tellement de gens
que ce serait extrêmement égoïste d'éprouver sa solitude tout seul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 17/10/2010

La tua età : 31
Messaggi : 75
Quartiere : Pegli

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio: 23 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Luna M. Moretti !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mar 19 Oct - 21:36

Nina
Réserve moi un super lien! XD
Et bien sur bienvenue lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 19/10/2010

La tua età : 24
Messaggi : 34
Quartiere : Albaro.

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Ludmilla P. Del Silva !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mer 20 Oct - 19:09

Merciiii
Of course, avec plaisir Luna pour le lien ♥️
Bon, me reste plus que la desc. physique à faire (le truc dont j'ai horreur, alors que c'est bien la partie la plus simple xD), & j'ai fini :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 25
Messaggi : 1515
Quartiere : Albaro
Impiego : Studentessa all'università


Foglio di Personaggio
Ti amo: Cesare mio amore ??
Età del personaggio: 22 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Alyssa O. Silvola !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mer 20 Oct - 19:14

J'aime pas non plus cette partie je sais jamais quoi dire ^^
Courage, courage :D

_________________

TENNESSEE WILLIAMS. ♣️♣️
La solitude est un sentiment partagé par tellement de gens
que ce serait extrêmement égoïste d'éprouver sa solitude tout seul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 19/10/2010

La tua età : 24
Messaggi : 34
Quartiere : Albaro.

Foglio di Personaggio
Ti amo:
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Ludmilla P. Del Silva !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mer 20 Oct - 19:43

& voilàààà, fiche terminée :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 25
Messaggi : 1515
Quartiere : Albaro
Impiego : Studentessa all'università


Foglio di Personaggio
Ti amo: Cesare mio amore ??
Età del personaggio: 22 anni
Mode RP: On

Hey mais c'est Alyssa O. Silvola !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   Mer 20 Oct - 19:49

Superbe histoire !!!
Je te valide avec plaisir !!!
Tu peux maintenant poster partout sur le forum :D
Je verrouille et déplace ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hey mais c'est Contenu sponsorisé !

MessageSujet: Re: Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ludmilla ; « Dis-moi qu'tu m'aimes, rien qu'une fois. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita :: All’inizio :: Le Presentazioni :: Le Presentazioni Valide-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit