AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Siate i benvenuti a Genova.
Le week-end s'annonce pluvieux, mais le soleil revient en force dès mardi, sans oublier que les températures sont comprises entre 12° et 20°
Le recensement vient d'être fait, pleins d'avatars libres ! Rejoignez nous et soyez actif !!

Partagez | 
 

 On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 26
Messaggi : 831
Quartiere : Quarto dei Mille
Impiego : Mannequin


Foglio di Personaggio
Ti amo: Roméo ? Lucas ♥♥
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Clara L. Weber !

MessageSujet: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Lun 5 Juil - 0:42




    Clara Lana avait passé tout son temps depuis trois jours à surveiller le téléphone. Oui d'accord ce n'était pas très glorieux mais elle était un peu vexée que son père ne l'ait même pas appelé une seule fois depuis trois jours. Alors la demoiselle avait dû s'occuper comme elle le pouvait ! Elle avait donc fait des photos les deux premiers jours mais même si c'était sa passion, elle avait du mal à en faire une de correcte, enfin ça c'était plutôt son avis personnel et souvent elle disait que ces photos étaient nulles alors que les autres disent quelles sont plutôt très belles. Enfin maintenant Clara peignait. Elle était en train de faire le portrait d'une femme habillée en déesse grecque.

    Et maintenant, elle n'arrivait pas à peindre correctement. Elle faisait toujours des fautes dans les proportions, dans les couleurs... Elle était toujours en train de regarder son téléphone et vu qu'elle n'arrivait à rien elle écourta la séance de pose. Clara prit son téléphone portable qui n'avait toujours pas sonné et se dirigea vers sa voiture qui était garé juste devant son atelier. Elle n'avait pas fait attention quelle avait de la peinture dans les cheveux et sur la joue mais elle se douta de quelques choses quand elle vit les doigts des enfants qui la montraient en riant. Cependant cela n'affecta pas Clara qui riait plutôt de cette situation.

    Elle arriva donc devant le cinéma et se plaça dans la queue pour prendre un ticket. Elle ne voulait pas voir spécialement de film mais elle voulait passer du temps au lieu de se morfondre en silence et avec classe bien entendu. Elle prit donc un ticket et alla dans la salle où le film était projeté. Elle entra dans la salle et ne vit personne. Elle se dit alors qu'elle avait encore fait un très mauvais choix de film. Elle s'assit au plus haut rang et commença par fermer les yeux. Elle allait se reposer un peu quand elle sentit quelqu'un la bousculer parce que cette personne venait de s'assoir juste à côté d'elle. Elle lança alors sans même ouvrir les yeux mais d'un ton assez froid :

    - Il y a plein de places libre ailleurs !


Dernière édition par Clara L. Weber le Dim 11 Juil - 20:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 04/07/2010

Messaggi : 82
Quartiere : Albaro

Hey mais c'est Lucas O. Silvola !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Lun 5 Juil - 3:20

J'avais passer le week-end a la villa avec mes grands-parents Alyssa et mon frère.Ces derniers temps je passe peux de temps à la maison et beaucoup avec Clara.Ce week-end m'a fait un bien fou me retrouver chez moi, avec ma famille, tous ensemble comme nous l'étions il y a longtemps.Et surtout passer de bons moments avec Alyssa et mon frère.Sa fait un bon moment qu'on n'a pas fait quelque chose tous les trois alors ce week-end devait nous permettre de nous retrouver un peux.Bien sûr pour moi c'est assez difficile d'être en présence de ma soeur et de ne pas lui avouer que je suis avec Clara.Vous savez beaucoup pensent qu'entre jumeaux il y a un lien unique, un truc inexplicable qui les unis.Et bien je peux vous jurez que c'est vrai, en tout cas pour Aly et moi sa l'est.Nous n'avons pas besoin de mots pour nous parler, pas besoin d'ouvrir la bouche pour comprendre si l'autre va bien ou non.Mais surtout, surtout il m'est impossible de lui mentir.Du moins c'est ce que je pensais puis Clara est arrivée et j'ai dû apprendre a mentir a ma soeur et ne pas lui avouer ma relation.J'ignore pourquoi je lui cache que je suis heureux et en couple depuis deux ans, sûrement parce que je sais parfaitement qu'elle n'accepteras pas qu'une femme soit dans ma vie, de me partager.Et puis surtout aussi que je sais qu'elle veux me protéger, m'empêcher de tomber dans un piège et de souffrir, me faire avoir.Un jour j'avouerais tout a Aly, j'ignore quand et comment mais il le faudra bien.Je sais qu'elle le prendra mal que je lui ait mentit pendant autant de temps mais je suis bien obliger je vais pas me cacher jusqu'à la fin de ma vie.

Allonger sur mon lit je me demande ce que je vais faire aujourd'hui jusqu'à ce qu'une idée me vienne, le cinéma.Sa fait un baille que je n'ai pas été voire un bon film, manger du pop corn, enfin bref une salle noire me ferrait du bien.J'avoue que m'amuser en ce moment c'est plutôt rare entre le boulot, les moments de tranquillité avec Clara et ceux avec Aly et mon frère je ne sors plus comme avant.Sur un coups de tête je décide donc de prendre une bonne douche, de mettre un t-shirt et un bermuda beige et de marcher jusqu'au cinéma.Il y aura certainement quelqu'un que je connait ou pas mais en tout cas je viens pour me détendre un peux donc.Une fois arriver au guichet je prends un ticket pour un film, le premier qui me viens en tête, je prends le ticket, descends vers la petite boutique et prends un paquet de pop-corn puis prends la direction de la salle obscure.Une fois les portes passée je jette un oeil sur les fauteuil et mon regard s'arrête sur une jeune femme brune, magnifique, seule.Je me dirige vers une des places a côté d'elle et me fait tout de suite remballer par la belle.M'asseyant tout de même a ses côtés je la regarde avant de sourire et de dire d'une voix douce.

Oui mais j'aime bien cette place.

Non je vous rassure je ne drague pas la jolie demoiselle il s'agit de Clara ma chérie.Nous nous sommes rencontrés lors d'un shoot qu'elle prenait en photos pour moi.Notre relation n'a pas trop bien commencer pour être honnête puisque je suis arriver en retard à notre rendez-vous et Clara a cru qu'elle allait me tuer puis au fil du shoot nous avons appris a nous connaître, on a pas mal parler et j'ai fini par lui demander de venir avec moi boire un verre et c'est à partir de ce moment-là que nous avons vraiment eut un coups de foudre.Elle est drôle, intelligente, gentille, parfaite quoi en gros.Au fil du temps nous avons commencer a nous revoir et nous sommes sortis ensemble.C'est la première fois que je tiens aussi longtemps dans une relation, la dernière fois c'était un an et j'ai fini par tromper ma petite amie.Mais bon là je ne compte pas faire deux fois la même erreur alors je suis heureux avec Clara et je ne compte pas briser sa.


Dernière édition par Lucas O. Silvola le Lun 5 Juil - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 26
Messaggi : 831
Quartiere : Quarto dei Mille
Impiego : Mannequin


Foglio di Personaggio
Ti amo: Roméo ? Lucas ♥♥
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Clara L. Weber !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Lun 5 Juil - 15:37



    - Oui mais j'aime bien cette place.

    Au son de cette voix Clara rouvrit les yeux et se redressa. Elle se frotta les yeux parce qu'après les avoir fermer aussi longtemps elle avait un de mal avec les lumières de la salle de cinéma. Elle se retourna vers le jeune homme et finalement sourit. Elle n'allait jamais lui avouer qu'il lui avait manqué tout le weekend parce qu'elle se rendait compte que depuis qu'ils étaient ensembles, il n'avait plus beaucoup de temps à consacrer à sa famille ou à ses amis. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle avait résisté à l'envie folle de l'appeler ou de lui envoyer un texto. Après tout, ils n'étaient pas non plus obligés de s'appeler tous les jours ou de s'envoyer un texto. Oui retenez bien cette phrase parce que vous ne la lirez plus jamais alors savourez !

    Bien reprenons ! Elle était en train de sourire à son petit ami. Sur le coup, elle l'aurait tapé de lui avoir fait ce coup là mais au final elle était plutôt heureuse de la surprise qu'il lui avait faites. Mais sur le coup elle se demanda s'il aurait fait la même chose si ça aurait été une autre personne. Cette pensée fit légèrement sourire la demoiselle parce qu'elle savait pertinemment qu'il ne ferait jamais une chose pareil. Clara se redressa donc sur son siège et se tourna légèrement vers lui, croisa ses jambes et lui fit un de ses plus beaux sourires. Lana lui dit alors en souriant :

    - Vous avez bien fait de choisir cette place monsieur... Je m'appelle Clara et vous ?

    Elle aimait beaucoup jouer à ce petit jeu avec lui mais elle savait aussi qu'il ne fallait pas trop y jouer. Alors avant même qu'il ait eut le temps de répondre à cette légère provocation, elle se pencha vers lui et l'embrassa. Quand elle consentit à le lâcher, elle lui dit :

    - Tu aurais du commencer par ça mon chéri... Alors comment c'est passé ton weekend ?

    Elle lui fit un clin d'œil avant de se rassoir au fond de son fauteuil comme si de rien n'était. Elle tourna la tête vers lui et se mit à rire légèrement. Elle était toujours heureuse quand il était dans les parages. Il la rendait heureuse, il la comblait alors tout aller bien entre eux. Même sa sœur Lucy avait finit par accepter Lucas. Alors pour Clara tout se passait bien. Il arrivait même à lui faire oublier l'Autriche son pays d'origine qu'elle adorait. Mais avant tout elle devait se concentrer sur le film parce qu'elle savait bien qu'elle n'était jamais très concentrée quand Lucas était dans les parages. Après tout, ils étaient venus voir un film non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 04/07/2010

Messaggi : 82
Quartiere : Albaro

Hey mais c'est Lucas O. Silvola !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Mar 6 Juil - 14:27

C'est vrai que depuis que je suis avec Clara je passe beaucoup moins de temps chez moi avec ma famille.Bien sûr ma version officielle est que j'ai beaucoup de travail et de demande pour les shoots et que quand je sors le soir c'est un peux pour décompresser et me vider la tête de la journée de photographie que j'ai passer.Je ne sais pas si mes grands-parents pensent que je dors chez des amis ou chez une inconnue tous les soirs mais toujours est-il qu'ils ne me posent pas trop de questions a ce sujet.Mon grand-père est au courant que je suis avec Clara et d'ailleurs il ne comprend pas que j'ai aussi peur d'affronter ma soeur mais quand on connaît Aly on ne se pose pas vraiment la question.J'aime ma jumelle plus que tout au monde mais n'empêche qu'elle peux parfois être un peux trop possessive et je sais bien que c'est parce qu'elle a peur pour moi mais parfois sa peux vite devenir soulant.Je suis chanceux que Clara accepte cette situation peux de jeunes femmes accepteraient de ne jamais rencontrer la famille de son petit ami, de ne pas se montrer trop proche en public ou ce genre de choses.Je ne me cache pas vraiment mais parfois je me demande comment on fait pour que personne n'ait jamais rien dit a ma soeur.C'est vrai qu'un coureur de jupons qui subitement se casse avec une femme les rumeurs peuvent aller très vite mais non elle ne sait toujours rien et c'est pas plus mal je doit bien l'admettre.J'ai peur de le lui avouer mais encore plus qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre que moi.

Quoi qu'il en soit je suis étonné que Clara ne m'ait pas bombarder de message pendant ce week end.Il faut bien l'avouer ma très chère petite amie est la reine des textos et je respecte beaucoup le fait qu'elle m'ait laisser seul pendant ces deux jours.Bien sûr un message ne m'aurais nullement déranger mais disons que je suis toucher qu'elle se soit retenue elle a dut mordre dans son pauvre téléphone pendant deux jours entiers pour ne pas être tentée.J'avoue que perso je ne suis pas du genre a m'exposer en deux ans j'ai dû lui dire deux fois je t'aime, j'ai dû lui offrir trois fois des fleurs, enfin bref les longues déclarations c'est pas mon genre.Mais même si je le dit peux souvent elle sait parfaitement qu'elle est la femme de ma vie et que quoi qu'il se passe dans ma famille je l'aime.Il ne suffit pas de le crier sur tous les toits et de ne pas le penser, moi je le dit peut souvent mais quand je le fait c'est sincère.Il faut en profiter parce que sa arrive rarement mais bon elle a l'habitude avec moi maintenant je pense.Je suis pas expansif c'est comme sa autant j'aime faire la fête, j'aime qu'on me remarque, que les yeux se tournent sur moi mais moi même faire de longs discours sur l'amour et l'importance du mot je t'aime, han han très peux pour moi merci je passe mon tour.Il m'est difficile de m'ouvrir tout simplement et j'ai beaucoup de mal a faire confiance aux autres d'où ma réticence a avouer mes vrais sentiments aux gens.

Enfin bref une fois assis je dois avouer que je me fait bien remballer ma chère et douce Clara, mais lorsqu'elle entends ma voix et comprends que c'est moi son visage s'illumine et elle m'avoue que j'ai très bien choisit cette place.Puis elle me sourit et m'annonce qu'elle s'appelle Clara et me demande mon propre prénom.SOuriant a mon tour je m'apprête a lui répondre lorsqu'elle m'embrasse longuement.Quand enfin elle décide de me rendre ma liberté elle me dit que j'aurais dû commencer par sa.Oui mais moi j'aimais bien son petit jeux sa aurait pût être très drôle.Mais bon deux jours sans moi et c'est la fin du monde alors rester a mes côtés sans m'embrasser c'est dur je comprends je ferrais la même chose.Ok j'abuse, a peine, mais j'abuse sur ce coups là.Me penchant a mon tour vers elle je prends délicatement son visage entre mes mains et dépose mes lèvres contre le siennes avant de reculer de quelques centimètres et de plonger mon regard dans le sien souriant et de dire dans un murmure.

Bonjour belle inconnue mon week-end c'est très bien passer et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 26
Messaggi : 831
Quartiere : Quarto dei Mille
Impiego : Mannequin


Foglio di Personaggio
Ti amo: Roméo ? Lucas ♥♥
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Clara L. Weber !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Dim 11 Juil - 19:58



    Bonjour belle inconnue mon weekend c'est très bien passer et toi ?

    Sa voix lui avait affreusement manqué tout le weekend. Elle adorait l'écouter parler mais elle aimait aussi beaucoup simplement le regarder. il faut dire que jamais la demoiselle Weber aurait cru pouvoir de nouveau faire confiance aux hommes et encore moi tomber sous le charme d'une personne comme Lucas. Au début que leur relation, il était plus ou moins fidèle à sa réputation. en faites, il ne lui disait jamais de mots doux ou encore, il ne l'appelait que très peu. Mais au fil du temps il était devenu plus proche d'elle et cela avait bien rassurer la jeune femme parce que n'oublions pas qu'il y a trois ans, Clara a été victime d'une tentative de viol et qu'elle ne faisait plus du tout confiance aux hommes jusqu'à ce que Lucas lui redonne totalement confiance. Avec lui, elle était sur d'être heureuse et surtout, elle était persuadée qu'il avait les sentiments qu'elle même s'il était vrai qu'elle aurait aimé qu'il lui dise un peu plus souvent. Mais il était comme il était et elle, elle l'aimait comme cela.

    Elle posa distraitement sa main sur le rebord de l'accoudoir et elle se tourna vers lui. Clara lui fit un de ses sourires ravageurs et elle leva un sourcil. Même quand elle n'était pas censé le voir, elle le voyait et ce n'était certainement pas pour déplaire à la jeune femme. Voulant quand même continuer un peu son jeu, elle répondit d'une voix sensuelle :

    Et bien très cher inconnu mon weekend ne s'est pas trop mal passé... Sauf que mon copain m'a laissé un plan tout le weekend, oui, oui en entier et que je suis en manque de tendresse...

    Elle lui souriait. Ces paroles n'étaient pas du tout un reproche bien au contraire. Elle savait qu'elle arriverait à le faire fondre avec ce genre de sourire et avec sa petite voix toute triste. Mais elle savait aussi comment y faire avec les garçons et comment attirer leur attention alors en faisant mine de rien, elle fit tomber la bretelle de sa courte robe noire. Elle croisa ensuite ces jambes et elle fit ainsi apparaître ses cuisses. Comment ? Et bien sa courte robe était fendu sur un côté du coup quand elle croisait les jambes on voyait bien ses jambes et particulièrement ses cuisses. Elle regardait toujours avec un regard de braise son petit ami. Puis elle ajouta en faisant tomber son autre bretelle :

    Il fait chaud ici non ?



Dernière édition par Clara L. Weber le Dim 15 Aoû - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 04/07/2010

Messaggi : 82
Quartiere : Albaro

Hey mais c'est Lucas O. Silvola !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Lun 2 Aoû - 22:51

Ho quel méchant dis donc tu serais avec moi je ne t'abandonnerais jamais comme sa.

Je la regarde alors en souriant je sais qu'elle ne m'en veux pas d'avoir passer le week-end avec ma famille, sa arrive très rarement, la plupart du temps je suis avec elle tout le temps alors voilà pour une fois j'ai profiter de mes grands parents.Ils m'ont élevés moi et ma soeur ainsi que mon frère et ils commencent a vieillir tous les deux, je sais parfaitement qu'ils ne sont pas éternels et quelque part sa me fait peur.Mon grand-père commence a être un peux malade ces derniers mois alors j'essaye de passer un peux plus a la maison.Et puis ma soeur commence a se poser des questions sur le pourquoi je ne suis presque plus disponible pour elle, pourquoi je ne reviens que de temps en temps, pourquoi j'ai l'air de lui cacher quelque chose, ce genre de truc quoi.Alyssa sait que je lui ment sa se vois comme le nez au milieu de la figure mais je n'arrive pas a lui dire ce qu'il se passe, j'ai peur de sa réaction.Je sais que Clara aimerais que je parle a ma famille mais c'est plus fort que moi je sais parfaitement comment ma soeur va réagir elle va hurler que je lui ait mentit pendant des années et ci et sa et je sais qu'on finira par se prendre la tête.Pourtant il faudra bien que je le fasse et je le ferais un jour quand je me sentirait près.En attendant je ment a ma jumelle et j'aime pas sa mais bon j'essaye de gérer cette histoire comme je le peux j'aime Clara et Alyssa mais je sais pas comment lui dire.

Je vois ensuite ma petite amie descendre les bretelle de sa robe et remonter cette dernière légèrement sur ses cuisses dévoilant sa peau parfaite et me dire qu'il fait chaud.Un sourire immense se dessine sur mes lèvre et je déboutonne doucement ma chemise et me retrouve alors en t-shirt toujours souriant.Je regarde son corps parfait et me dit que j'ai de la chance de l'avoir dans ma vie elle est celle que j'aime et qui m'a fait changer, m'a appris a devenir quelqu'un de bien et de bon surtout c'est pour sa que je l'aime tant.Elle compte énormément pour moi et je ne veux pas la perdre, si un jour elle me demande de dire la vérité a Aly sinon je la perdrait je le ferait sans hésiter, je dirait alors toute la vérité a ma soeur.Je sais qu'il est trop tôt pour parler de mariage et ce genre de choses que nous sommes trop jeunes mais je l'aime et je sais que je finirait ma vie avec elle et que j'aimerais qu'elle soit la mère de mes enfants.Rapprochant mon visage du sien je dit dans un murmure passant sa mains sur ses épaules.

Oui il fait même très chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 26/06/2010

La tua età : 26
Messaggi : 831
Quartiere : Quarto dei Mille
Impiego : Mannequin


Foglio di Personaggio
Ti amo: Roméo ? Lucas ♥♥
Età del personaggio: 20
Mode RP: On

Hey mais c'est Clara L. Weber !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Dim 15 Aoû - 22:29



Elle l'avait regarder déboutonner sa chemise. Elle voyait très bien son torse musclé et elle adorait quand il la charmait ainsi. Dès le premier shoot avec lui, il y avait eut du charme entre eux. Elle pour le pousser "à bout", pour qu'il se dévoile encore plus et lui pour la conquérir; Cependant malgré sa contemplation, elle réussit à capter :

Oui il fait même très chaud.

Elle acquiesça et le regarda droit dans les yeux. Le sourire qu'il lui lançait la faisait toujours fondre. Elle était tellement amoureuse de lui qu'elle aurait pu donner sa vie pour lui. Maintenant qu'il avait ouvert sa chemise et qu'il n'était plus qu'en tee-shirt, elle se leva de son siège et s'assit sur ses genoux. Elle caressa son visage dans un mouvement très lent et très amoureux. Ses yeux montraient très bien qu'elle l'aimait plus que tout au monde. Elle passa ses bras autour de son cou et se pressa contre lui. Clara posa son front contre lui et avança ses lèvres vers les siennes en murmurant :

Elles m'ont drôlement manqué mon cœur... C'est une agréable surprise de te voir ici... Je pensais que tu serais avec ta famille même aujourd'hui... Pourquoi tu ne m'as pas appelé...

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre vu qu'elle l'embrassa immédiatement en y mettant tout son amour. Elle savait que c'était un peu égoïste de lui faire ainsi un reproche mais c'était vrai qu'elle aurait aimé au moins avoir un sms dans le week end. Surtout qu'elle avait du faire face à Roméo et à Caesar en même temps, vous savez ces deux personnes qui veulent absolument Clara dans leur lit. Elle avait donc les mains autour du cou de son petit ami et elle se mit à l'embrasser dès que les lumières s'éteignirent. Elle enfouissa sa tête dans son cou et lui dit doucement : Je t'aime Lucas avant de lui prendre les mains et de les faire se poser sur ses fesses et de commencer à déboutonner son propre chemisier... En tout bien tout honneur... du moins pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarData di iscrizione : 04/07/2010

Messaggi : 82
Quartiere : Albaro

Hey mais c'est Lucas O. Silvola !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   Mer 25 Aoû - 17:35

Je sais je suis désolé j'avais couper mon portable et a vrai dire je pensais pas te trouver ici mais je suis heureux que tu sois là.

Ma belle Clara se lève alors et se pose sur mes genoux face a moi et j'entoure sa taille de mes bras.Elle m'a tellement manquer pendant ces deux jours, ok ce n'est peut-être pas beaucoup mais n'empêche elle m'a beaucoup manquer sa peau, ses lèvres, son sourire, son rire, son regard.Depuis que nous sommes ensemble il est rare que je sois longtemps sans elle ou au moins quand je pars pour les shoot je l'apelle mais cette fois il est vrai que je voulais déconnecter du monde et rester en famille même si Clara m'a manquer.Je sais qu'elle ne m'en veuc pas et qu'elle comprends ce que je resent heureusement que je l'ai sinon je sais pas ce que je serait devenu.Un pauvre coureur de jupons de plus parmis tant d'autre certainement.Elle a réussit a me faire changer, a faire quelqu'un de bien de moi et j'en suis bien heureu.Je ne voudrais pour rien au monde retrouver ma vie d'avant les lits de jeunes et belles femmes chaque soir, la drogue, l'alcool, enfin bref je préfère mille fois ma vie d'aujourd'hui que celle d'il y a deux ans quand nous nous sommes rencontrés j'étais un vrai con et je énormément de chance qu'elle ait réussit a voir en moi quelqu'un de bien parce que moi même je ne le voyait pas a cette époque.Plogeant mon regard dans le sien je réponds a son baiser aussi tendrement que je le peux posant mes mains sur son visage le caressant doucement puis mon coeur s'accélère quand elle me dit je t'aime.Pour moi il m'est difficile de dire ces mots même si je le ressent je ne lui ait dit qu'une seule fois jusqu'à maintenant.

Je sais.

Puis je la laisse prendre mes mains et les poser sur ses fessesz tandis qu'elle déboutonne a son tour son chemisier.Il n'y a personne dans la salle sombre et déjà les lumières se sont éteintes ce qui présage en toute logique que personne ne viendra nous déranger même si je n'ai aucunes idées en tête...ou pas.Un sourire se dessine sur mles lèvres tandis que je caresse doucement son postérieur et embrasse son cou le parsement de baisés brefs et tendres.Tandis que son corps commençait a se dévoiler sous son chemisier mes propres mains remontent le long de son dos caressant sa peau du bout des doigts laissant mes lèvres revenir capturer les siennes et l'embrasser fougueusement.J'aime sentir sa peau contre la mienne, sa chaleur lorsque je l'embrasse, ses lèvres si douces et délicieuses.Elle sait comment me faire craquer en un millième de seconde a peine et je sais également comment lui faire faire tout ce que je désire.On se comprends sans parler, sans avoir besoin de mots.Ce n'est pas vraiment comme avec Aly ce lien de compréhsension n'est pas aussi fort mais n'empêche on est connectés et je le ressent, je l'ai ressentit dés le premier jour où j'ai poser mes yeux sur elle.Ce shoot a changer ma vie et la sienne et depuis ces deux années nous vivons ensemble même si personne n'y a cru au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hey mais c'est Contenu sponsorisé !

MessageSujet: Re: On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne peut pas être tranquille un peu ! || Lucas O. Silvola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita :: Corbeille :: RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit