AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Siate i benvenuti a Genova.
Le week-end s'annonce pluvieux, mais le soleil revient en force dès mardi, sans oublier que les températures sont comprises entre 12° et 20°
Le recensement vient d'être fait, pleins d'avatars libres ! Rejoignez nous et soyez actif !!

Partagez | 
 

 « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Dim 4 Juil - 22:08



    Pas un bruit ne retentissait de ce petit endroit isolé du parc où nous nous étions installés, si ce n'est celui de nos rires et des flashs de nos appareils. Il y a encore une heure, je n'aurais su que faire de ma journée. Je serais peut être restée enfermée dans ma chambre, dans le noir à me goinfrer de pop corn et à regarder des films plus idiots les uns que les autres sur mon ordinateur portable comme la fille ennuyante que je pouvais être parfois ou encore pire j'aurais passée la journée cachée sur mon balcon à scruter la fenêtre voisine à la recherche de la moindre petite flamme de vie que j'aurais pu apercevoir et aussi pour enfin pouvoir me persuader que la jeune fille qui fait des allées et venues chez Andrea n'est autre que la femme de ménage ou autre chose qui pourrait me rassurer. Andrea, c'est fou ce que tout tournait horriblement autour de lui en ce moment. Ce n'est que quelques minutes après être sortie de ma douche que mon portable s'était à vibrer et affichait alors le message bref d'Andrea : " Je suis au parc. Tu me rejoins ? T'as pas le droit de dire non de toute façon." Après avoir répondu que j'arrivais dans quelques minutes, je m'étais habillée, non sans mal. Il fallait toujours que j'accorde mes vêtements à la situation. C'était juste un de mes problèmes psychologiques. Or, là, je ne savais rien de la situation. Pourquoi est ce qu'il voulait me voir ? Il ne l'avait même pas dit, alors qu'il le faisait toujours. C'était certainement pour me dire de vive voix que la jolie blonde que j'avais vu à maintes reprises entrer chez lui n'était pas sa femme de ménage mais sa petite amie. En soupirant, j'attrapais le short en jean qui trainait sur le sol de ma chambre depuis des jours maintenant et un t-shirt qui dépassait d'un tiroir et que je ne devais pas avoir mis depuis des mois. Enfilant les tennis et prenant mon sac, je m'aventurais donc dans les rues encore calmes de Gènes et partais en direction du parc. Je ne mis pas de temps à trouver Andrea. Il était près du lac, à photographier les canards, les enfants qui jouaient, divinement beau comme à son habitude.

    Ça faisait près d'une heure que nous étions là, à immortaliser tout ce qui bougeait. Posant mon appareil, je me rapprochais d'Andrea qui ne s'arrêtait pas de photographier. Qu'est ce qu'il photographiait ? « La vie... » comme il avait l'habitude de dire. A vrai dire, j'étais fascinée par lui, par son travail, son personnage. Sentant que je l'épiais sans gêne, il me regarda en arquant un sourcil puis souris. Je souris aussi, ne trouvant pas la force de faire quelque chose d'autre. Il se tourna alors vers moi et se mis à me photographier.Je le laissais prendre quelques photos puis brouillais la vue de l'objectif en posant ma main dessus. Il faisait toujours ça, me prendre en photo constamment. Pas que ce soit déplaisant, c'était bizarre et gênant. On se mit alors à se chamailler, je le bousculais amicalement. Ce garçon était bien la personne la plus têtue que je connaissais et il ne me laisserais pas tranquille tant qu'il n'aurait pas ses photos. Je renonçais donc à me battre - de toute façon c'était peine perdue - et passais une main dans mes cheveux.

    « T'es censé m'aider à m'améliorer et me donner des conseils en photographie, pas me prendre en photo à longueur de journée, tu sais. »
Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Lun 5 Juil - 10:22

    Andrea était chez lui comme tous les jours et sa charmante petite sœur Liza était en train de faire le ménage. Il faut dire que depuis qu'ils étaient en collocation, la jeune femme se montrait par moment assez maniaque. Le jeune homme décida d'aller faire un tour au Parc, comme ça, il était sur de ne pas être dérangé par les bruits d'aspirateur. Il l'a prévenu qu'il allait rentrer mais il ne savait pas encore l'heure. Ce qu'il ne savait pas c'est que sa sœur se dandinait devant les fenêtres pour provoquer la voisine pour qui Andrea avait eu un coup de cœur assez fort. Bref, notre jeune ami alla au Parc de Genes qu'il avait décidé de choisir en port d'attache. Le jeune homme était assez mystérieux quand il le voulait. En attendant la douce Anastasia , il se mit à photographier les canards mais en particulier les enfants qui jouaient, cela lui rappelait qu'il aurait peut-être eu droit à ça si sa mère n'était pas morte d'une pneumonie foudroyante, il avait peu ou pas de souvenirs d'elle. Son père avait enlevé toutes les photos de leur mère, afin qu'il n'ai aucun souvenirs d'elle. La vie avait pris son cours sans qu'il grandisse avec de l'amour maternel et paternel, Paulo n'était pas un père idéal c'est pour ça qu'il se rebellait toujours et qu'il était toute suite après sanctionné par des coups de ceinture. Il n'eut plus le temps de repenser au passé, quand il aperçut la silhouette de la demoiselle pour qui son cœur battait en secret. La jeune femme portait un short et un tee shirt, elle avait toujours le chic de trouver la tenue qu'Andrea avait envie de la voir. En comparaison, lui était habillé comme tous les jours c'est à dire un jean délavé et une chemise. Il ne faisait rarement des efforts vestimentaire car pour lui son maitre était la simplicité. Le jeune homme était une personne qui aimait pas se prendre la tête. Ils passèrent une heure à immortaliser des morceaux de vie. Comme toujours avec lui, cela ne dura pas plus car il avait sa muse qui était à ses côtés. Il commença à la prendre sur toutes les coutures comme à son habitude, elle mit sa main sur l'objectif et eut toujours la même remarque qui le faisait rire comme un enfant. Il ne savait pas quoi lui ni faire pour lui montrer ce qu'il ressentait pour elle. Une nouvelle chamaillerie éclata entre eux, rien de bien méchant mais ils ne cessaient jamais de s'embêter mutuellement. Puis Andrea prit une de ses bouteilles d'eau fraiches dans les mains et arrosa la jeune femme. Pendant cette mini guerre amicale fit tombée son portefeuille qui contenaient de nombreuses photos de lui et de sa sœur mais en particulier une des rares d'eux avec leur mère s'était la seule qu'il avait pu sauver des flammes.Il s'arrêta net en regardant la photo avec un regard d'enfant, il avait cette sensibilité qui était sa personnalité cachée. Il regarda Anastasia dans les yeux et lui fit un léger sourire qui était bien entendu forcé, il avait tant de souvenirs qui remontaient à la surface. Il dit à la jeune femme : " Viens, près de moi si tu veux. Je ne mords pas."
Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Mar 6 Juil - 1:53

    Je ne pus m'empêcher de sourire, attendrie, en entendant son rire. C'était un rire communicatif, un peu comme celui d'un enfant. En fait, je crois bien que j'aurais pu lui balancer toutes les blagues que je connaissais juste pour l'entendre encore une fois s'esclaffer. Je me perdais dans sa contemplation, tellement que je ne le vis même pas attraper cette bouteille d'eau et vider presque tout son contenu sur le sommet de ma pauvre tête. J'attrapais aussi une bouteille, décidée à avoir ma revanche, et on se mit à s'éclabousser, à se chamailler comme des enfants. Avec Andrea, j'avais toujours l'impression de retourner en enfance. Nous agissions comme des enfants. Nous étions ce petit garçon et cette petite fille de la cour de récréation qui, à cause d'un degré de fierté trop élevé, ne parvenaient pas à se dire qu'ils se plaisaient et qui, par conséquent, passaient leur temps à se chamailler et se chercher ne serait ce que pour l'un d'entre eux ne le remarque. Comment on dit déjà ? Ah oui, nous jouions au chat et à la souris, autrement dit. Notre petite bagarre s'arrêta lorsque, après s'être baissé vers moi pour mieux m'arroser, Andrea perdit son porte feuille. Je me redressais et l'aidais à ramasser les quelques photos qui s'en étaient échappées. Mes yeux se posèrent alors sur une photo de lui et cette jeune fille blonde, le bras d'Andrea l'entourant et la serrant contre lui. Je la gardais quelques secondes puis la lui rendais en ne manquant pas de lui faire un sourire forcé. D'ailleurs, également le sien était tout aussi forcé. Je m'asseyais alors à quelques mètres de lui, en essorant mes cheveux maintenant trempés. Il était si mystérieux. Qu'est que je savais de lui, mis à part qu'il vivait en face de chez moi, qu'il était photographe et qu'il me plaisait effroyablement ? Si cette fille était sa copine, elle devait être très compréhensive. J'aurais trouvé très bizarre que mon copain ait des centaines peut être des milliers de photographies d'une fille qui n'était pas moi. Ma jalousie et mon gros égo ne l'auraient jamais supporté. Toute cette histoire n'avait pas de sens. C'est vrai, lorsqu'on se voyait, on ne faisait que flirter, encore et toujours. Je soupirais et regardais Andrea. « Viens, près de moi si tu veux. Je ne mords pas. » Si c'était pas du flirt, ça.

    Je m'exécutais et le rejoignais, en souriant. J'adorais toutes ses petites attentions. Je m'assis donc en tailleur près de lui et appuyais mon menton contre la paume de ma main. A ce moment, j'aurais tellement voulu en savoir davantage sur Andrea Tagliaferro. Peu importe ce que ça pouvait être, un souvenir d'enfance, son plat préféré, son plus grand rêve. N'importe quoi me suffisait, je voulais juste quelque chose d'inédit, quelque chose qui m'informerait un peu plus sur ce garçon que je fréquentais depuis maintenant des mois et dont j'étais tout bonnement éprise. Je me mis alors à parler, un peu trop vite, comme je le faisais à chaque fois qu'une pointe de nervosité montait en moi.

    « Sinon, il y a pas quelque chose que t'aimerais me dire ? Pas que j'insinue quelque chose. Je veux dire, non, quoi que... Enfin, bref, oublie ce que je viens de dire, je... Désolée. »
    Je me mordis la lèvre inférieure et priais pour ne pas rougir. Ne rougis pas, Anastasia, ne rougis pas. Trop tard, je sentais déjà le rouge s'installait sur mes joues blanches. Ôtant mon regard de ses yeux bleus, je me mis alors à fixer mes pieds. Si seulement je lui demandais qui était cette fille, ça irait plus vite. Ouais... Je relevais la tête et tournais la bague en argent autour de mon pouce. Replongeant mes yeux dans ceux d'Andrea, je dis d'une voix brève :

    « Au fait, qui c'est cette fille qui vit chez toi ? »

Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Mar 6 Juil - 15:21


    Le jeune homme était toujours en train de taquiner la jeune femme pour son cœur battait la chamade depuis leur premier regard. Mais il avait peur de l'engagement, cela n'était pas de sa faute cela était dû à son enfance car il avait vu son père frappé sa mère tellement de fois qu'il avait peur d'être comme cet homme qu'il détestait plus que tout au monde. Il était comme envoutée par le regard d'Anastatia, la jeune femme avait le truc en plus qu'il aimait chez les jeunes filles, elle n'était pas superficielle c'est ça qui lui plaisait plus chez elle. Il regardait encore et toujours cette photo avec Liza et lui avec leur mère. Il remarqua que Liza ressemblait étrangement à leur mère, c'était la première fois qu'il remarqua cette ressemblance presque troublante. Bref, le jeune homme était une personne assez sensible dans le fond, mais il n'aimait pas montrer sa réelle nature, il avait honte de montrer sa faiblesse d'âme. Puis la jeune femme lui demanda qui était la jeune femme blonde qu'il tenait par la taille sur l'une des nombreuses photos qu'il possédait et avec qui il partageait sa vie, il lui un léger sourire quand il l'a vit tourner la bague en argent qu'elle avait autour de son pouce. Il lui sourit d'un ton assez calme et posé : « Il s'agit de ma petite sœur, elle a deux ans de moins que moi. Elle est venue pour étudier la psychologie, elle peut paraître assez protectrice et assez excessive. À mon grand désespoir, je ne peux pas la changer. » Il l'a regarda dans les yeux avec un air assez interrogateur et lui dit : « Tu pensais qu'elle était quoi pour moi. Dis moi pas petite amie car je me demande comment je pourrais la supporter tellement elle est chiante par moment. » Il lui fit un petit bisou sur la joue en signe d'affection. Certes il avait envie de l'embrassé comme il avait à plusieurs filles avec qui il était sorti mais avec elle. Tout était diffèrent il voulait prendre son temps il sentait l'alchimie lentement opérée entre eux.
Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Mer 7 Juil - 2:15

    Sa sœur, c'était donc sa sœur. Ma première réaction fut de me mordre la joue, histoire que le sourire qui mourrait d'envie de se dessiner sur mon visage ne trahisse pas mon contentement. Il semblait très attaché à elle, à voir la façon dont il parlait d'elle. Je me demandais aussi bien pourquoi il ne m'avait jamais d'elle plus tôt. Ca m'aurait éviter bien des insomnies. Son regard se transforma en air interrogateur. Alors que j'allais lui demander ce qui clochait, il me devança. « Tu pensais qu'elle était quoi pour moi. Dis moi pas petite amie car je me demande comment je pourrais la supporter tellement elle est chiante par moment. » Et bien... J'étais pas obligée de lui dire que j'avais déjà passée plusieurs heures devant ma fenêtre à guetter ne serait ce que le moindre indice qui pourrait me renseigner. J'aurais l'air ridicule, mais ne l'étais je pas déjà ? Mieux valait jouer la carte de l'indifférence. Je le regardais comme si j'étais très surprise et surtout hilare de constater qu'il pouvait penser cela. Mais bon, j'avais toujours été une piètre menteuse. Avant même d'avoir pu aller au bout de ma phrase, je savais qu'Andrea avait remarqué mon mensonge.

    « Quoi ?! Non, j'ai jamais pensé ça, je... Bon, d'accord, je l'ai peut être pensé. Mais un petit peu seulement. »

    Andrea m'offrit son beau sourire que j'aimais tant et posa même ses lèvres sur ma joue. Un baiser bref, certes, mais doux et affectueux. En guise de réponse, je lui souriais, touchant du bout des doigts l'endroit où ses lèvres avaient effleuré ma joue. C'est clair que là, j'aurais très bien pu lui sauter dessus, l'embrasser à pleine bouche, j'aurais parié qu'il ne m'aurait pas repoussé. Mais ce n'était pas ce que je voulais. Je préférais prendre mon temps avec lui, laisser le destin agir. Ne dit-on pas « ce qui doit arriver, arrivera » ? M'approchant encore un peu plus d'Andrea, j'appuyais ma tête contre son épaule et laissais mes doigts parcourir son avant bras. Je n'avais pas envie de grand chose à ce moement, mis à part passer un peu de temps avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Lun 12 Juil - 20:01

    Le jeune homme regardait la jeune femme avec un regard amoureux, il s'approcha d'elle lentement pas. Il avait envie de l'embrassé mais il ne voulait pas qu'elle le baffe ou autre chose, il l'a prit dans les bras et l'amena dans un autre endroit où ils allaient être au calme, il avait commandé des glaces car il savait que la jeune femme était gourmande. Il passa une main dans les cheveux de la jeune femme et lui dit en enlevant de la glace qu'elle avait sur le bord des lèvres : « Oh, tiens tu avais de la glace sur le coin de la lèvre, on dirait que tu es une petite fille. » Il se mit à rire comme une enfant, la jeune femme se mit à rire aussi, il passa une main dans les cheveux de la jeune femme encore une fois. Puis il approcha son visage près de celui de la demoiselle, il s'amusait à jouer avec ses cheveux, il ajouta en la regardant : « J'aime beaucoup ton parfum, il est comme toi. À la fois doux et frais, il te ressemble beaucoup. Tu sais je ne flattes rarement les filles mais toi, t'es si différentes des autres c'est ce qui me plait le plus chez toi, enfin y a d'autres trucs mais je vais pas tout détailler. Je risque de t'endormir avec mes flatteries. » Il s'approcha encore plus de sa bouche et l'embrassa de façon tendre comme toujours. Mais il avait envie de profiter un maximum de ce moment qu'il était en train de partager avec la jeune femme qu'il aimait depuis quelques temps maintenant. Il savait pas encore la réaction d'Anastasia, il continua l'embrasser avec passion avec envie et tendresse. La jeune devait beaucoup aimer ça car elle ne le repoussa pas pour le moment. Puis le jeune homme décida se retira lentement de la jeune femme car il avait assez peur de se faire gifler par la demoiselle de son cœur. Puis comme un bêta, il lui dit : « J'espère que je ne te déçois pas. Anastasia tu me plais tellement depuis le premier jour que je t'es vue. »
Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Invité !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   Mer 14 Juil - 15:00

    Le bras d’Andrea passa autour de moi et, ensemble, on se dirigea vers le premier marchand de glace que l’on trouva dans le parc. Avec l’été et cette chaleur qui régnait sur Gênes, il y en avait à chaque banc environ et nous ne mires pas de temps à en trouver un. Et là, j’étais comme une enfant au paradis du jouet. J’adorais les glaces, c’était mon péché mignon et Andrea le savait. C’était mignon toutes ces attentions qu’il avait envers moi pour se garantir que je passais un bon moment. Hésitant entre au moins dix parfums différents, je me résignais à prendre une glace saveur pistache. Alors que je la dévorais comme une petite fille, je m’aperçus qu’Andrea me regardait, avec son éternel sourire en coin. Ca, c’était gênant. Je le regardais en arquant un sourcil et en souriant aussi pour qu’il arrête de me fixer. J’avais peut être un énorme bouton au milieu du visage. Je me touchais rapidement le front pour vérifier mais non, je n’avais rien. Il s’approcha alors de moi et passa sa main dans mes cheveux. Je continuais de le regarder, surprise mais contente. Il passa son doigt sur le bord de mes lèvres et m’enleva la glace qui s’y était installé. Est-ce qu’il venait vraiment de faire ça ? Il a sans doute du penser à la même chose que moi car on se mit à rire simultanément. Ses doigts continuaient à se balader dans mes cheveux, à jouer avec et à me procurer une sensation agréable. Tous ceux qui passaient devant nous devaient nous prendre pour un couple. On avait l’air d’un couple avec nos regards pétillants et notre manie à nous toucher sans cesse. « J'aime beaucoup ton parfum, il est comme toi. À la fois doux et frais, il te ressemble beaucoup. Tu sais je ne flattes rarement les filles mais toi, t'es si différentes des autres c'est ce qui me plait le plus chez toi, enfin y a d'autres trucs mais je vais pas tout détailler. Je risque de t'endormir avec mes flatteries. » J’écoutais et regardais Andrea en souriant. Il me trouvait différente. Et c’était ce qui lui plaisait chez moi. Donc, je lui plaisais. Alors que je me préparais à lui lancer une raillerie pour le taquiner, il prit mon visage entre ses mains et approcha le sien du mien. Nos lèvres se frôlaient, se touchaient presque. Puis Andrea m’embrassa de façon très tendre. Je fermais les yeux pour profiter de ce moment tant attendu. Je posais une main sur le torse d’Andrea alors que l’autre vagabondait dans ses cheveux. Je n’avais aucunement envie d’être celle qui mettrait fin à ce baiser et m’accrochais à ses lèvres. Après un petit moment, Andrea se retira et reprit son souffle. « J'espère que je ne te déçois pas. Anastasia tu me plais tellement depuis le premier jour que je t'es vue. » Je me contentais de sourire et reposais mes lèvres sur les siennes. Après quelques secondes, je me retirais et dis, en le regardant :

« Tu sais très bien que tu me plais aussi. »

Revenir en haut Aller en bas

Hey mais c'est Contenu sponsorisé !

MessageSujet: Re: « I've got a thing for you, you've got a thing for me. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« I've got a thing for you, you've got a thing for me. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita :: Corbeille :: RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit